Les couleurs de l’arc-en-ciel

Ou un vieux règlement de compte…

En ce moment je me fais toutes les couleurs de l’arc-en-ciel : du rose planant au noir mélancolique, en passant par le gris désolation et le gris plomb nuage d’orage.

Avec une bonne présence du noir et du gris plomb, hein.

Les fantômes ont peur de la lumière et en profitent pour se réveiller comme ils ne l’ont pas fait depuis 21 ans, bientôt 22. Tapis dans l’ombre ils (il ? il) manipulait les ficelles, comme il le fait toujours, et pour tous.

Obscurcissant mon jugement, altérant mes choix sans que j’en ai vraiment conscience (ouais ouais, allez-y, je vous vois venir…) je sentais les conséquences mais je persistais dans les mauvaises voies, accréditant son comportement.

Mais cette fois-ci j’affronte, j’avance. J’essaie de voir clair.

Et ce n’est pas sans conséquences : gorge serrée du matin au soir, stress permanent, souffle court, cerveau qui bourdonne, concentration d’une cuillère à café…

Et j’ai les chakras à vif : tout me blesse, je prends tout mal, envie de pleurer, de fuir, qu’on me foute la paix, de coller mon nez dans l’herbe fraîche, de mourir un peu le temps d’un jour ou deux, de faire le hérisson.

La bataille de soi contre soi est rude …

Mais j’ai l’occasion unique d’enfin régler mes comptes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.