La capoeira, c’est bon aussi tous les mois

Arrivé cette fois-ci à l’heure j’ai vu que je j’avais loupé la dernière fois à l’échauffement : abdos et pompes en prime.

Séquence usuelle : en rang, puis en ligne face au mur, puis deux par deux. On refait des queixada, puis une autre figure dont j’ai oublié le nom mais qui consiste à aller pêcher les pieds de l’adversaire.

S’ensuivent les enchainements, puis la roda. Cette fois il y avait plus de monde, et en proportions moins de débutants.

Je ne reste pas au cours suivant, qui est en fait la roda do mes. Un peu claqué et … un je-ne-sais-quoi qui fait fait que je n’ai pas envie de rester.

Je me dis que j’ai vraiment besoin de plus d’entrainement que les autres pour enchainer tout comme il faut. Comme si mon cerveau se bloquait dès qu’il faut faire des enchainements : je suis obligé de réfléchir, tout ne s’enchaine pas fluidement. A voir ceux qui sont plus doué que moi je me dis que ça doit rentrer plus facilement, chez eux …

La neige se déplace …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.