Tracklist des vacances

« Un homme extraordinaire », de Les Innocents.

Parce ses enfants aiment leur père avec une impatience, mais ça ne l’a pas laissé vieillir.

« J’ai besoin de la lune », de Manu Chao.

Parce que j’ai besoin de toi tout à côté de moi. Parce que j’ai tant besoin d’oublier. Parce que j’ai besoin de mon père pour savoir d’où je viens, tant besoin de ma mère pour montrer le chemin.

« Sad story » de Plain White T’s

Parce que this a really sad story, got nothing to say anymore, I walk alone, please let me be.

« Infinita tristeza », de Manu Chao.

Parce que c’est d’une infinie tristesse.

L’ennemi est bête : il croit que c’est nous l’ennemi, alors que c’est lui !

know_your_enemy_by_tuooneo-d4c4ylb
Connais tes ennemis

Si toutes les attentes sont légitimes, les attentes contradictoires le sont-elles ?

Si le comportement de quelqu’un pose problème à quelqu’un d’autre, faut-il le dire, sachant que le problème c’est soi ?

Si chacun est dans le vrai, d’où vient ce sentiment que l’autre a faux ?

Si moi j’ai mal, est-ce que l’autre fait mal ?

Si tout est illusion, est-ce que tout est acceptable ? Pardonnable ?

Si tout est pardonnable et que le corps ne ment jamais, que me dit alors mon corps quand il me fait mal ?