Sleeping with ghosts

S’endormir avec ses fantômes. Toujours familiers, toujours présents, toujours inaccessibles.

A essayer de me faire rêver, de me détourner de mon chemin idiot.

Je les béni, je les détestes, je les désirs, je les envie, je leur en veux.

Je les vois peux, je ne les vois pas, ils sont présent dans le temps, mais pas dans le présent (et heureusement).

Je ne parviens pas à les chasser. Ai-je envie ? Ai-je besoin d’eux ?

Les fabriqué-je ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.