J’ai plus de questions que si j’avais mille ans

Et clairement pas le temps de les poser, si tant est que je trouve la formulation adéquat.

Les gens me semblent étranges, il me semble parfois que j’ai parcouru plus de chemins qu’eux alors que je suis plus jeune et moins expérimenté.
C’est étrange aussi d’entendre prononcé ces mots bien souvent lu.
Je ne me reconnais pas en eux, j’ai parfois envie de les baffer, je me demande encore ce que je fous ici, je me sens comme un poisson dans un arbre.
Ça pique sa race les neurones mais c’est salvateur, je crois. J’apprécie énormément l' »espace » et le silence qu’on y trouve.
Je partage quelque chose avec eux mais je ne me sens pas lié à eux ; mon chemin à été trop personnel pour que je puisse déjà le rapprocher de celui d’autres personnes. Et je me demande si je ne vais pas le continuer seul, par la suite…
Une journée déjà et j’ai l’impression d’avoir vécu une semaine.
Je ne sais pas si je vais tenir le 5 jours qu’il reste.
Je parie que oui.
Mais je ne sais pas dans quel état je vais en sortir.
Au moins sacrément reposé 🙂

1 réflexion sur « J’ai plus de questions que si j’avais mille ans »

  1. C’est amusant car c’est le genre de questions que je me suis posé il y a quelques années lorsque je rencontrais ces gent qui n’étaient pas habillé de bure et ne tournant un moulin à prières puis chemin faisant je me suis détendu dans cette atmosphère qui Me parlait, ces personnes qui m’étaient si étrange au départ et qui aujourd’hui me sont si proche car pas différent de ce que je suis depuis toujours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.