C’est pas la vie, mais c’est tout comme

Observer, toujours observer. Se caler au rythme de l’autre, tendre piège et contre-piège, tomber dans les pièges avec bonheur pour se laisser surprendre, et y aller avec le corps, oser parce qu’il ne vous arrivera de toute façon rien de mal et que si vous ne le faites pas les choses n’avancent pas.

Capoeira, donc, capoeira. Cours par Ratazana. J’aime bien les cours avec lui. Il parle 🙂 il explique le pourquoi du comment, la philosophie du biniou et le dessous des choses.

Entraînement pas trop compliqué et avec les mouvements de base (on ne sait jamais assez bien faire la ginga) mais bien crevant (faut dire qu’il fait pas froid, en ce moment), puis roda où pour une fois on a y appliquer ce qu’on a appris.

Et puis j’ai fait le cours des avancés. Grand bien m’en a pris : j’ai appris des choses, et j’ai pu voir ceux que je respectais infiniment en chier un peu et … apprendre 🙂

Compasso, armada, meia lua de frente avec pour but de viser un gant que l’autre tenait. Pas simple !

J’en suis ressorti atomisé, mais fier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.