La Capoiera, ça fait mal au bras

Blues du lundi, hier, donc mise en mode automatique au moment d’aller à la Capoeira

Peu de personnes, hier soir, entraînement standard (sauf qu’au lieu de passer de la musique de Capoeira, pendant les échauffements, il ferait mieux de passer Gym Tonic ), on s’entraîne à des trucs un peu touchy.

Petit à petit la ginga rentre, et j’apprends enfin le negativo.

Puis vient la roda. Trop peu de personnes donc c’est mestre poste qui fait la musique. M’emportant, je ne fais que des conneries, au point qu’un gars avec qui je jouais a arrêté la partie pour la recommencer en me disant : « on y va calmement : j’attaque, tu esquive, et on alterne ».

Bilan : un franc coup de pied dans le bras pour cause d’esquive à l’envers (qu’on ne vienne pas me dire que la Capoeira ne fait pas mal … ); un compasso trop rapide sans regarder l’adversaire, que j’ai donc failli éclater; et une entrée dans le jeu loupée pour cause de non observation de ce qu’il s’y passait.

Au moins j’apprends …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.