Anthony Robbins

Suis en train de mater une vidéo d’Anthony Robbins (« The time of your life »).

Constatation: je comprends plutôt bien l’accent américain 🙂

Bon, sans rire: il fait, dedans, une analogie avec la conduite: le véhicule va là où le pilote regarde.

Analogie de quoi avec la conduite? De la vie: vous allez là où votre attention se porte. Si elle se porte sur les emmerdes, vous irez dans les emmerdes. Si elle se porte à côté, il y a des chances que vous les évitiez. Pas toutes les chances, mais bien plus que si vous regardiez le mur…

Qu’est-ce que ça vaut, ça? Je ne sais pas, mais je vais essayer 🙂

3 réflexions sur « Anthony Robbins »

  1. Eh, oui, mon fils, son monde est à l’image du regard qu’on lui porte! (bon, pas toujours, je suis d’accord, mais souvent, et ça aide).

  2. J’ai toujours pensé ça, « on est seul à choisir le sens que prend notre vie » mais c’est parfois bon de l’entendre de qqn d’autre. Et particulièrement ce soir… Un mars et ça repart…

  3. C’est comme pour la moto! et Oui la moto suis le regarde du pilote… c’est pour cela que j’ai toujours un problème quand je regarde les pub de lingerie!!!…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.