Miam

Ai mangé ce midi avec une copine qui a … le même problème que moi: voyageuse, elle se prend en plein poire l’envie absolue de ne pas du tout pratiquer une activité quotidienne et rémunérée qui ne lui apporte personnellement rien.

C’est bien de se prendre ça à cet âge (le mien/notre). Ça fait super mal mais c’est salvateur. Et moi ça m’a fait du bien de m’évader le temps d’un repas et d’entendre parler, pour une fois, de choses que je ne considère pas comme futile.

Combien sont-ils à prendre conscience de cette prison? Combien en sont sortis? Combien y sont encore et vont y perdre la raison, ou leur vie? Combien y sont heureux, à vendre leur… vie?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.