Demain matin

Il n’y a rien de ‘normal’, dans ce monde. Je butte tous ceux qui disent « c’est pas normal ».

C’est quoi ‘normal’? Qui est normal? Qui a des relations normales?

« C’est pas normal d’assassiner quelqu’un ». J’assassine quelqu’un, je vous explique pourquoi je l’ai fait et vous me sortez « Ah oui mais toi c’est différent ». Alors parce que moi je l’ai fait et vous l’explique du coup c’est différent? En quoi c’est différent de quelqu’un d’autre qui vous l’expliquerait? En quoi serait-il différent de moi? Il a moins de raisons de le faire? Ses raisons ne sont pas excusables et les miennes oui?

Je hais cette hypocrisie.

Je veux que tout le monde soit dans le même sac: si quelqu’un dit « c’est pas normal », il a intérêt à maintenir son opinion quoi que je lui dise, quoi que je lui explique, quand bien même je serais son frère, fils ou petit fils.

Quelqu’un peut me dire ce qu’est une relation normale? Une personne normale?

Il n’y a pas de relations normales, elles sont toutes différentes, toutes incasables (non y pas de faute: incasable, qu’on ne peut pas mettre dans une boite). Aucune ne ressemble à une autre, aucune n’a de définitions. Pas de norme là-dedans. Qu’on vienne pas me dire que je n’ai pas de relation ‘normale’ avec telle ou telle personne.

Y a pas plus de personne normale que de relation normale. On est tous différent, et si vous saviez ce qu’il se passe dans la tête de certaines personnes, vous seriez sur le cul… Sur le cul!

Condamner sans ambages tel ou tel acte d’une personne est une hérésie, un manque de respect, un manque de la plus élémentaire des ouverture d’esprit. Pour ça que les médias (papier quelques fois, cathodiques plus souvent, quand je les regarde) me hérissent le poils: des jugements partout, des condamnations dans tous les sens, sans même essayer de comprendre ce qu’il se passe dans la tête des gens.

Personne n’est irréprochable, tout le monde a fait des conneries, et puis ensuite? Et puis ensuite ces mêmes personnes condamnent ceux qui ont fait les même conneries! Et au nom de quoi? pour qui? dans quel but? qui est ce ‘on’ qui ne doit pas faire ci ou ça et qui est invoqué à tout bout de champs? « On » ne doit pas fumer de teush, mais t’en as fumé, alors pourquoi tu dis ça? Un peu d’honnêteté d’esprit, merde!

Alors c’est qui ce putain de « on » qui veut régenter ma vie? Qui est ce « on » qui me dit ce qui est bien de ce qui ne l’est pas? « on » ne doit pas faire ci ou ça, mais pourquoi pas!? pourquoi pas!? Qui a dit qu’il ne fallait pas le faire? Il y a tellement de gens différents, avec des pensées différentes; il y a tellement de relations différentes qu’invoquer « on » est absurde!

« On a tous été ému quand machin a avoué à machine que truc » bah non! moi pas! MOI PAS! Si ça se trouve elle s’en foutait, machine! Si ça se trouve c’était pas vrai, ce qu’a dit machin, si ça se trouve ça s’est pas passé comme ça!

Alors non, « on » n’a pas été ému. TU as été emu. Moi pas.

Raaaaa… j’en ai marre que tout le monde nie ou oublie la spécificité des gens…

Alors non, je n’ai pas envie de dormir. Parce que dormir revient à me téléporter à demain matin. Et je ne veux pas être à demain matin. Je veux vivre ma vie, pas louer mon temps.

« S’il n’y a pas de normalité, il n’y a pas de bien et de mal ». Hé oui, bien vu jeune fille…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.