Pagode

Vu que j’avais encore plein de trous dans mon emploi du temps, cette année je me suis mis au pagode (« pagodje »).

En plus de la batuc et de la capoeira et de l’assoce.


Parce que le pagode c’est doux et dansant. Et que je ne connais pas.

Le pagode consiste, à la base, en une assemblée de personnes autour d’une table qui chantent et jouent d’instruments : pandeiro, rebolo, tan-tan (« tintin »), ganza, cavaquinho, tamborim, et pourquoi pas guitare, batterie, agogo, trompette… Le principe est de ne pas avoir deux fois le même instrument, sauf le pandeiro (et le ganza).

Les chants sont des chants populaires connus de tous les brésiliens.

Premier cours la semaine dernière. Le prof nous a présenté les instruments et nous a enseigné les rythmes de base : LE swing de la samba (kichikiCHIkichikiCHI), le pandeiro (tapadapaTApadapaTA) et le tamborim  (tapoutapoutapoutapouTATApoutapouTATApoutapoutapoutapouTATA).

Au cours de cette semaine c’était apprendre à taper dans les mains, et apprendre à taper tous ensemble. Inutile de vous dire que je suis une quiche.

Sinon, rien à voir avec la pagode asiatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.