Le pandeiro


Le pandeiro est un instrument qui n’a à peu près rien à foutre dans une batucada.

Et surtout pas samba enredo, mais plutôt en pagode et en capoeira.

Le pandeiro est un instrument à percussion similaire au tambourin. Comme son cousin, c’est un cadre circulaire sur lequel sont montées des cymbalettes (six) (en une rangée, alors qu’il y en a deux pour le tambourin) et dont une face est recouverte d’une membrane, tendue par des montants (sept) réglables avec une clé 6 pans de 6. Si vous faites le calcul, il manque une cymbalette entre deux montants : c’est ici que vous tenez le pandeiro.

Le cadre peut être en bois ou en Formica, la peau en biquette, plastique unie ou « prismatique » de couleur ou avec le drapeau brésilien, ou en napa (cuir, synthétique dans le cas du pandeiro) unie. Le Formica est plus lourd et plus solide. La peau plastique claque fort et est plus robuste. La peau de biquette sonne moins fort, plus rond et est plus fragile. Le napa sonne plus feutré, mat, et peut être frappé avec des baquettes. Il est recommandé de coller un carré de sparadrap en dessous des peaux plastique ou animale afin d’éviter les harmoniques.

Il existe en différentes tailles, du 8″ au 12″.

Comptez une centaine d’euros minimum pour un pandeiro 10″ en bois chez Contemporânea. Moitié moins pour un 8″ Formica peau plastique de leur sous-marque (Ginga)

Un bon pandeiro peut remplacer tous les instrus de la formation (j’avoue ne pas savoir comment lui faire imiter le repique, l’agogo et le berimbau, et pour le tamborim, j’ai un peu d’appréhension, en tous cas avec une peau biquette). En ce sens, je le trouve plutôt pas mal pour s’entraîner chez soi.

Pour en jouer : le prendre dans une main sur la partie où il n’y pas de cymbalette, et taper sur la peau avec l’autre. Voilà, vous avez la base, il ne vous reste plus qu’à pratiquer (beaucoup) : rotation du poignet qui tient le cadre, frappé avec le bas de la paume, le bout des doigts, les doigts tendu, le pouce sur le bord, « dérapage » avec deux doigts sur la peau… Vous avez un aperçu de la variété de sons que peut produire cet instrument.

Le pandeiro en bois et biquette 10″ est suffisant pour la capoeira. A 12″ ça commence à claquer sérieusement et à réveiller les voisins si vous en jouez dans la rue. Mais ce n’est pas assez pour le pagode ou la samba, qui nécessite un Formica et synthétique ou napa, plus solide, et qui supportera les accélérations en rotation du poignet qui tiens le cadre, ainsi que la série de claques rapide sur la membrane, avec mains ou baquette.

Je me suis offert hier un pandeiro Contemporânea 12″ en bois et peau de biquette, à un prix proprement scandaleux 🙂

Sources : wikipedia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.