Rêves+réalités

Ca m’est encore arrivé, la nuit dernière : ça a débordé. Pour le coup ça m’en empêché de dormir ; ça et le mal de crâne que la soirée de la veille m’a causée (barbapapa + punch + blanc + rouge + Champagne, faut pas).

Ce n’est pas la première fois que les protections ne fonctionnent pas. C’est même la troisième ou quatrième fois.

Toute les nuits, pourtant, pour beaucoup d’entre vous/nous, c’est la même chose : votre esprit part dans le Monde Parallèle, vous y (re)faites un bout de votre vie, passée, présente ou futur, vous y assouvissez vos fantasmes, exorcisez vos peurs, (re)vivez de bons ou mauvais moments, y passez parfois une journée ou deux (en tous cas c’est la sensation que vous avez), mais au retour les protections font que cette Vie-là vous apparaît comme un rêve.

Disons que pour la plupart des gens c’est ainsi, pour la plupart de mes nuits aussi ; sauf quelques fois, comme la nuit dernière.

Les protections font aussi que votre Seconde Vie vous semble « cotonneuse », « hachée » ; elle n’a pas la même « texture » que le réel, du moins du point de vue de votre Première Vie, c’est à dire derrière les protections.

Si tel n’était pas le cas, vos Deux Vie se télescoperaient et votre cerveau ne pourrait plus distinguer l’une de l’autre. Et comme il n’est fait que pour gérer une Vie et pas deux simultanément, il pèterait un plomb, votre ciboulot.

Donc, les protections n’ont pas si bien fonctionnées et j’ai passé ma nuit dernière à faire des aller-retour entre mes deux Vies, en ne sachant parfois plus vraiment quelle est la Première et quelle est la Seconde. Ce n’était pas qu’une affaire de texture, mais aussi de densité : vous avez souvent fait des rêves qui paraissaient réels, non ? Hé bien ce n’en est que la texture, pas la densité : les couleurs paraissent plus vives, plus présentes, les gens plus réels, les scènes plus vivantes, mais il n’y pas le lien entre tout ceci. Il manque la densité du temps, des évènements, des personnalités,  des sensations.

Et cette densité-là n’a pas été suffisamment altérée par les protections, donc en plus de ma paraître réel, cette Seconde Vie, elle en avait presque toute la densité. « Presque » parce qu’au niveau des sensations l’altération n’était pas si mal.

Ca n’aurait été que ceci, ça aurait pu passer : après tout ce n’est que l’affaire d’une nuit, et sans doutes que les protections auraient fait en sorte qu’au réveil tout ceci me paraisse comme un rêve way more real que les autres. Je me serais réveillé avec l’impression ne pas avoir dormit, des souvenirs plein la tête, mais des souvenirs a la densité de réalité un peu altérée, me paraissant cotonneux, à la limite entre rêve et souvenirs fabriqués.

Mais ça a débordé. C’est ce qu’on dit quand les protections ne fonctionnent pas et que ça a l’effet que je vais vous décrire. Ordinairement, donc, vous vivez une Seconde Vie dans votre nuit, et puis vous revenez à votre Première avec le souvenir d’un rêve. La journée passant, vous vous souvenez, ou pas, d’un rêve, pas d’une réalité.

Hé bien quand les protections ne fonctionnent pas bien vous vous souvenez d’une réalité. Mais d’une réalité … étrange : à mi-chemin entre un souvenir fabriqué et un vrai souvenir, et qui vous revient par flash. Ca donne la très désagréable impression d’être deux dans sa tête (ce qui est fondamentalement vrai, mais les protections devraient faire en sorte que vous n’en ayez pas conscience) et que ces deux là se battent pour un accès à votre mémoire.

Quand ça vous arrive, ce que je ne vous souhaite pas, n’importe quel tout petit événement de la vie courante (la Première, je veux dire) provoque un flash de « souvenir » dans votre tête. Un flash si rapide que vous n’en attrapez qu’une vague image et une sensation fugace. La sensation que c’est la réalité (ce qu’en soit, c’est presque) mais qu’elle vous nargue, qu’elle cherche à remonter à la surface et prendre la place de l’autre réalité. Elle essaie de vous dire que c’est elle qui est réelle (elle a raison, hein, mais … pas comme ça) et cherche à s’implanter dans votre mémoire à la place de la réalité de la Première Vie.

C’est super casse-pied, cette sensation d’être deux dans son slip, cette sensation d’avoir une réalité parallèle (et que vous avez vécu) qui frappe aux portes de vos souvenirs, mais heureusement ça ne dure pas : 2 ou 3 jours, tout au plus.

Les protections, même si elles flanchent de temps en temps et pour certaines personnes, restes globalement assez efficaces.

On peut s’interroger aussi sur pourquoi les protections flanchent, parfois : est-ce la Seconde Vie qui a un message important à vous délivrer et les saboterait donc ? Est-ce votre … vraie Vie qui cherche à vous secouer les puces ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.