"When I first saw you / in the Quebec City"

Coloured City, Laurent Garnier

(fou le nombre de chansons qui peuvent me trainer dans la tete, quand je voyage…)

“Tu aimes Montréal? Tu devrais adorer la ville de Québec! 🙂 ”

Effectivement, j’adore Québec 🙂

Well, on a fait 3 bars dans la soirée, ce que je n’aurais jamais fait seul: un bar chansonnier (qui ressemble à ce qu’on peut trouver à Paris), un bar-discothèque … vide 🙂 mais qui passait de la bonne musique (comprendre: électronique) et un autre bar sympa (où j’ai fait decouvrir le Black Russian a ceux qui étaient avec moi)

Le lendemain visite de la ville basse, des plaines d’Abraham (qui est un immense parc où une fois de plus la France s’est prise une pilée lors d’une bataille; et disons que ce coup-ci on a ‘juste’ perdu le Québec face aux anglais), les remparts de la ville et le parlement. Oui, Montréal est la métropole et capitale financière, mais Québec la capitale politique.

Puis le château Frontenac. Le château Frontenac c’est un peu ZE emblème de la ville, celui qui permet de la distinguer, un peu comme le château de Prague, ou la Tour Eiffel. Sauf que le château est en fait un hôtel 5 étoiles. Mais il faut le visiter surtout pour les guides qui animent la visite 🙂

Et le soir… Comme cette est année est les 400 ans de la ville de Québec, il y a des animations tout le temps et partout. Pour le soir, c’était un spectacle nommé ‘le chemin qui marche’, qui promettait d’être pas mal du tout, d’autant qu’il y avait ensuite un concert de Moby.

En avant pour la Baie de Beauport. Il faut y aller en bus, je me pointe a l’arret de bus et … oups! une queue de 100m de long pour deux bus. Je remonte la queue pour savoir si c’est vraiment la file pour les bus, et il semble que personne ne veuille rentrer dans celui de tête. J’y rentre donc, un peu honteux de griller tant de monde, mais pas tant que ça 🙂 Je fais la rencontre d’une bande de 5 ‘vieux’ (la cinquantaine) avec qui je vais passer tout le spectacle.

Spectacle qui était par ailleurs magnifique! Ça m’a fait penser a celui de Bjork au festival Rock en Scène de l’année dernière, ou à un du cirque du Soleil: jeux d’eau, pyrotechnie, musique électronique (yeah!) et splendides chorégraphies.

Sauf que ça a faillit mal se finir: pendant un scène ou des danseurs jouaient avec le feu, un des pylônes s’embrase à sa base. Les flammes ne sont pas hautes, de telle sorte qu’on pourrait croire que ca fait partie du spectacle, sauf que non: un accessoiriste fini par l’éteindre.

Quelques minutes plus tard, des feux d’artifice partent… mais pas assez haut, ou dans la mauvaise direction. En tous cas ils enflamment un des écrans qui était sur la scène! Les danseurs continuent a danser, du coup on pourrait encore croire que ça faisait partie du spectacle, mais a un moment la musique s’arrête, on entend les fusées de feu d’artifice exploser sous le plancher, et ca, c’est pas dans le spectacle!

Puis la musique reprend, comme si rien n’était, sauf qu’il ne reste que les armatures de l’écran, et des flammèches à chaque coin!

Ce que je ne savais pas, c’est que Moby ne jouait pas juste apres. Avant lui il y avait DJ Champion, et Bran Van 3000. Je pars pendant Bran Van 3000: mes pieds me font trop mal pour que je reste debout.

Sauf que …

Même cinéma au retour qu’a l’allée: trop de personnes, pas assez de bus. Comme je n’ai pas envie de faire le pied de grue 1h, j’y vais a pied. Au lieu d’une heure d’attente, je me fait donc 1h de marche a pied.

Et ca aussi c’était pas prévu, vu le monde qui traversait l’autoroute a pied…

Mais pourquoi n’y suis-je donc pas allé en voiture? Parce que c’était interdit, d’y aller en voiture! En plus, j’avais noté que la navette était gratuite, ce qui était faux. Ça m’a fait penser au coup qu’q fait la RATP pendant la dernière nuit blanche: les métros étaient prévus toute la nuit, ce qui n’a pas été le cas.

Maudissant la Societe des transport québécois, je me couche les pieds en sang.

Le lendemain (aujourd’hui, donc) je fais les courses qu’il me manque pour camper sereinement: Nutella, Thé, plats déshydratés. Et je visite le reste de la ville basse.

Bien m’en a pris: c’est superbe 🙂 et j’ai visité le musée des civilisations. Un des plus passionnant musée qu’il m’ai été donné de voir: tout interactif de partout, dense, riche. Un truc à y passer la journée. J’en suis ressorti la tête pleine comme un melon, et du coup je n’ai pas fait ce que je voulais faire ensuite. Tant pis!

Ce soir, autre spectacle pour les 400 ans de Quebec.

Et sinon moi ça va? Oui ça va: je suis bronzé, j’ai l’impression de vivre 2 vies par jour et je suis claqué (à force de voir tant de choses?).

Mais et il se produit inévitablement un moment dans le voyage ou on se dit en maugréant ‘mais qu’est-ce que je fous là…’ et ou on a envie de rentrer. Ce matin était ce moment. Et ce qui l’a déclenché est le constat que mon percing recommençait à s’infecter.

Mais c’est passé (pas l’infection, mais l’envie de rentrer): je me suis posé deux secondes, j’ai acheté ce qu’il faut, je me suis raisonné et je suis allée visiter la ville basse: il me reste encore deux semaines, j’ai tout ce qu’il faut pour faire ce que je veux, et vu ce tout ce que j’ai fait en 1 semaine, ça promet d’être le pied.

Enjoy 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.