Pourquoi t’as fait ça ?

Et tu te rends compte que t’es peut-être tout bêtement pas fait pour ça.

Parce que les hiérarchies, l’ordre, l’organisation, être un bon soldat n’est pas ton genre.

C’est pas ton genre mais t’en as bien besoin.

Besoin ? C’est juste réconfortant. Pas besoin de réfléchir, de décider.

Et puis il est terriblement grisant ce sentiment de vivre, de rentrer chez soi après une journée où tu as eu le sentiment que les choses ont avancées pour de vrai. Que les choses ont bougées pour de vrai.

Que les leviers d’action sont à portée de main.

Mais tu ne sais pas te conformer aux ordres, n’est-ce pas ?

Imposteur.

Imposteur.

Pourquoi t’as fait ça ? Tu sais, tu sens que ça te vrille le cerveau, à chaque fois.

Pourquoi t’as fait ça ? Pour faire ton intéressant ? Pour te prouver que tu peux sauver ?

Connard.

Imposteur.

Vas pleurer, tiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.