Voyage dans le temps – le lac Calamedon

Pas bien loin de chez moi il y a un lac : le lac Calamedon.

Le chemin pour y aller n’est pas long, mais j’ai bien trop souvent la flemme de m’y rendre. Il est plutôt petit, très calme, l’eau y est étale.

Je sais que les démons ont peur de ce lac. Je sais aussi que ce lac n’est accessible qu’à moi (pour une raison que je n’explique pas, mes voisins ne peuvent y aller, mais je crois que d’une manière ou d’une autre ils ont le leur propre), ce qui fait que je n’y ai jamais rencontré personne d’autre que moi. Plusieurs chemins y mènent, mais ils atterrissent tous sur la même plage, pas très large, couverte de galets, sur laquelle il y a une seule pierre, sur laquelle je peux m’asseoir.

De la fumée, des formes, s’en élèvent et disparaissent. J’ai parfois l’impression d’y voir des sortes de fantôme des graines que je plante dans mon jardin, mais en fait j’en sais rien. Je crois que d’une certaine manière il sert de vase d’expansion de ce qu’il y a dans mon jardin. Ce lac ne fait rien pousser, il laisse juste la place nécessaire à ce qui veut pousser. Il n’y pleut jamais quand j’y suis, mais parfois quand j’en reviens.

Bref, j’y vais pas assez souvent.

Tracklist : Les guerriers du silence – Pierre Bordage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.