Les 100°C

La nature sait faire plein de choses que nous, humains, savons faire, mais avec moins de moyens :

  • Elle sait faire un matériau plus solide que le béton (les os) mais à température ambiante, et juste avec du calcaire.
  • Elle sait faire de la colle qui colle sous l’eau (celle des moules) sans produits chimiques
  • Elle sait faire un matériau transparent (celui de certains poissons et animaux de mer) sans avoir besoin de faire fondre du sable
  • Elle sait faire une fibre plus solide que le kevlar (celle de certaines araignées)
  • Elle sait convertir de la lumière en énergie avec un rendement proche de 100% sans avoir besoin de faire fondre du silicium.

Bref, elle fait mieux que nous, mais avec les moyens du bord (carbone, hydrogène, oxygène, azote, et un tout petit peu d’autre chose) et surtout à température et pression ambiante.

Nous, il nous faut des centaines de Pascal et des centaines de degrés,

Ce qu’elle produit ne pollue pas. Par définition ? Dans ce cas nous ne ferions pas partie de la « nature » ? En tous cas ses déchets sont facilement réutilisables par d’autres organismes.

Pas les nôtres.

Les a peu près seules différences que je vois entre ses moyens de fabrication et les nôtres sont la température et la pression. A part ça, nous utilisons grossi modo les même éléments.

Ma théorie (incomplète) est donc que tout ce que nous fabriquons qui nécessite des températures supérieurs à 100°C pollue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.