Am I happy? – Oh yes

C’était le genre de fille qui vous décroche la mâchoire. Je ne sais plus par quel miracle nous sortions ensemble. Je ne me rappelle plus de son visage, mais parfaitement des impressions que son corps me faisait (bien que nous n’ayons jamais couché ensemble) L’aventure n’a durée que quelques jours, et c’était il y a bien longtemps.

Elle avait le genre de corps qui vous fait bander même dans l’eau froide (testé).

Je me souviens de deux choses :

  • Le bas de son maillot de bain, composé de deux demi pièces reliées par un anneau suffisamment grand pour que, quand vous le regardiez, il dévoile assez de peau pour voir amener à penser que les deux autres pièces du maillot n’existent pas, et que vous contemplez donc la hanche d’une fille nue. Érection garantie.
  • Une scène qui se passe dans l’eau (fraîche) d’un bassin naturel. Elle se cambre sur mon bras, jusqu’à ce que sa tête touche l’eau. Ahum, lève un peu le bras, mon lapin, ou ses fesses vont toucher quelque chose de dur… Elle plonge quasiment la tête en arrière sous l’eau, la relève, s’échappe, s’essore les cheveux, et dit, plus pour elle mais en se tournant à moitié vers moi : « Am I happy? – Oh yes » (et moi donc…)

Cette manière de se poser à soi une question si essentielle et d’y répondre dans la même phrase m’a marquée.

Mais c’est peut-être plus les circonstances, qui m’on marquées …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.