Mauvais rêve

Le retour à Paris s’est bien passé, il a été assez rapide (à coup de bouquins, le temps passe vite)

J’ai rendu la voiture crade comme elle était

img_5132
Kia Spectra, pile
img_5128
Kia Spectra, face

Un aperçu de mon coffre, tout de même:

img_5133

Le plus dur a été le trajet entre la station de métro et chez moi: j’avais (et j’ai toujours) l’impression d’être dans un mauvais et glauque rêve: rien n’a changé alors que moi oui, j’ai l’impression de retourner m’empêtrer dans de la mélasse, je n’éprouve aucun bonheur à retrouver Paris ou mon appart’. Pas que ça m’angoisse mais ne me tente pas plus qu’un plat de nouille froide que je serai obligé de manger.

J’ai fait un bout de chemin, et je reviens à mon point de départ qui lui n’a pas changé. J’ai l’impression d’avoir fait tout ça pour rien, d’être revenu en arrière.

Merde, c’est pas en revenant en arrière qu’on avance, non?

3 réflexions sur « Mauvais rêve »

  1. Ce n’est pas revenir en arrière, c’est revenir « à sa base »,pour reprendre son souffle, la tête pleine de souvenir, les mains et le cœur pleins d’expériences, heureux d’avoir fait ce qu’on à fait.

  2. Si ma base est un porte-avion, je devrais m’y sentir chez moi, ce qui n’est clairement pas le cas…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.