Je me regarde et je vois …

Deux bras et deux jambes, bien sûr.

Mais avec des poils dessus, éparses ou pas, sur une peau plus si bronzée.

Des rondeurs, des angles, parfois chouettes, parfois gênants.

Des épaules un peu tombantes, pas vraiment de rides, encore.

Des yeux qui n’ont rien de fascinant sur un visage mal rasé.

Des épaules qui ont été bien moins musclées.

Des mains qui aimeraient s’animer sur des projets concrets de la vraie vie en 3D.

Des cuisses ma foi pas mal musclées posées sur deux chevilles de taille inégales et deux grands pieds plats.

Je ne vois pas trop ce que je suis mais plutôt l’espace que j’occupe, c’est à dire que je ne vois pas dans le miroir ce que je représente pour moi, ni ma manière d’occuper et d’animer cet espace.
Suis-je laid ? Beau ? Charmant ? Falot ? Encombrant ? Je ne sais pas : je ne vois qu’une peau posée sur de la chair, pas ce qu’elle dessine dans ton esprit.

Et toi, que vois-tu quand tu me regarde ?

Tracklist :

« I can smell U », d’Armand Van Helden

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.