17 – Aflavatn

C’EST PAS LE BONHEUR de se lever à 6h45 par 4°? Mais si, mais si. Départ 8h30. Au menu : 2 étapes, 20km, avec nos sacs à peine allégés de ce que nous avons mangé. BANZAI !!

On check la météo : WTF ?? Pas de pluie, pas de vent ! #lucky.

Arrivés au premier gîte après 4h (11km). Bilan : des solfatares, le paysage en noir et blanc et vert mousse. Et… C’est quoi qui brille ? Des champs d’obsidienne ! Une pierre (de la lave séchée) qui est en fait du verre,mais noir. Et derrière nous : le Landmannalaugar et son pack de lave crumble, ses montagnes multicolores.

La suite, c’est noir et blanc : des névés (je hais les névés), des solfatares encore. Et au détour d’une crête, une vue féerique. Sans mentir. 30km de champs de vision sur le trajet qui nous attend. Le glacier à gauche, des montagnes en pente douce, des vallées, du vert, toutes les teintes de rouge par endroit, l’autre glacier à droite. En fait tu crois voir un paysage de film ! SAUF QUE C’EST RÉEL ! On scotch.

Arrivé au second gîte (Aflavatn) vers 17h30. Au bord d’un lac. C’était l’étape la plus longue, avec nos sac presque au top de leurs poids. Demain la météo sera moins clémente : pluie (showers) et vent. Mais l’étape plus courte. Ça sent la bonne nuit réparatrice (dans une tente où géométriquement nous ne pouvons pas rentrer tous les deux). On se demande comment on fait les Ultimate : ils sont parti du gîte que nous avons zappé et sont allé direct à Thorsmork. C’est en descente, ok. Mais tout de même…