18 – Emstrur

C’EST LA TEMPÊTE ! Enfin… C’était la tempête cette nuit. Bourrasques, pluie. On a une tente de compet » mais je suis moyen rassuré. Petit frère pense qu’on est large.

Départ un peu plus tard sous une météo au top, qui le restera pendant presque tout le long du chemin (parions sur la bonne étoile du voyageur plutôt que sur une quelconque activité de la copine de mon frère).

Deux gués à traverser (enlever les chaussures, traverser, remettre les chaussures) dans de l’eau GELÉE. Y’a des sources chaudes plein le pays mais NON, les gués sont de l’eau de glacier ! Tu fais un pas, t’es rafraîchi, t’en fais deux t’es frigorifiée.

Après les gués, le désert ! Une immense plaine noire qu’on a mis deux heures à traverser. Très chiant mais bordé à gauche de montagne vertes et du glacier, et a droite de montagnes noires. Alors… On marche et on admire !

Notre gîte cette fois est au creux d’un vallon #CroMignon mais sous la flotte, et sans le réseau ! Désolé les amis !